Les origines des tapis berbères.

Très apprécié dans l’univers de la décoration, les tapis berbères enchantent nos intérieurs. Le style ethnique de ces tapis se marie facilement dans différentes ambiances ainsi bien moderne que bohème.

De plus, ce sont des tapis d’une qualité remarquable car fabriqué de façon artisanal par des gens passionné de leur art. Chaque tapis est unique et raconte une histoire, ce qui en fait un objet décoratif authentique !

Very appreciated in the universe of the decoration, Berber carpets enchant our interiors. The ethnic style of these rugs is easily married in different atmospheres as well modern as bohemian.

In addition, they are carpets of remarkable quality because crafted by people passionate about their art. Each carpet is unique and tells a story, making it an authentic decorative object!

Les origines des tapis berbères remontent à l’ère paléolithique. ils ne sont pas de la même famille que les tapis d’Orient de l’ère islamique, même si on note une similitude de la technique du nouage et des motifs, ce qui peut indiquer des racines communes qui remontent probablement au néolithique d’Asie Mineure.
Les tapis de style berbère trouvent leur origine dans les régions montagneuse de l’Atlas et les plaines atlantique.

Le langage abstrait et géométrique du tapis berbère et dérivé à l’origine du corps, de la forme, et des fonctions des organes sexuels humains.
Créations artistique de la femme berbère, son tapis reflète avant tout les phases de sa vie et l’expérience de sa vie sexuelle : Comme vierge, comme nouvelle mariée, l’union avec l’homme, la grossesse et l’enfantement.

The origins of Berber carpets date back to the Paleolithic era. they are not of the same family as the Oriental carpets of the Islamic era, even if we note a similarity of the technique of knotting and patterns, which may indicate common roots that probably go back to the Neolithic of Asia minor.

Berber-style rugs originate in the mountainous regions of the Atlas and the Atlantic plains.

The abstract and geometric language of the Berber carpet and derived from the origin of the body, the form, and the functions of the human sexual organs.
Artistic creations of the Berber woman, her carpet reflects above all the phases of her life and the experience of her sex life: As a virgin, as a new bride, the union with man, pregnancy and childbirth.

Le tapis est un objet artistique réalisé dans des familles de grande tradition pastorale et qui vivent de l’élevage et de l’agriculture.
Ils sont fabriqués avec de la laine pure et saine qui sera transformée en fils de différentes dimensions.
Les motifs décoratifs utilisés sont l’expression de la culture de la tribu dont est originaire le produit.
La maîtrise de l’art de tisser les tapis se transmet de mère en fille, ce qui constitue une tradition d’apprentissage dans les milieux ruraux.

The carpet is an artistic object made in families of great pastoral tradition and who live from breeding and agriculture.
They are made with pure and healthy wool that will be transformed into yarns of different sizes.
The decorative motifs used are the expression of the culture of the tribe from which the product originates.
Mastering the art of weaving carpets is passed from mother to daughter, which is a tradition of learning in rural areas.

Il existe différents types de tapis berbères. Dans la région du Haut-Atlas se trouve le tapis Aït Ouaouzquite. Il se caractérise par une laine mieux travaillée, des couleurs vives et des motifs géométriques bien ordonnés.

Dans le Moyen-Atlas, on peut trouver le tapis Zemmour. Il ne présente pas de cadre et son fond se décline du rouge à l’orange rouge alterné de motifs jaunes, blanc, bruns…
Le célèbre Beni-Ouarain, tissé avec un fond blanc et a dessin brun. C’est un tapis plus épais qui retient la chaleur et qui est plus confortable.
Enfin, le Kilim Berbère qui est associé à l’art du tissage, à la broderie, mais aussi à l’art nomade berbère. Il peut être en laine ou en soie, les motifs transmis d’une génération à l’autre varient selon les régions, comme les couleurs.

There are different types of Berber carpets. In the Haut-Atlas region is the carpet Aït Ouaouzquite. It is characterized by a better worked wool, bright colors and well-ordered geometric patterns.

In the Middle Atlas, one can find the Zemmour carpet. It does not present a frame and its bottom is declined from red to red orange alternated with yellow, white, brown patterns …
The famous Beni-Ouarain, woven with a white background and brown drawing. It is a thicker carpet that retains heat and is more comfortable.
Finally, the Berber Kilim which is associated with the art of weaving, embroidery, but also nomadic Berber art. It can be wool or silk, patterns passed from one generation to another vary by region, such as colors.

C’est de la finesse et de la solidité des fils de chaîne et des fils de trame que dépend la valeur d’un tapis.
Composé de deux parties : La haute laine et le tissu de fond. Le nombre de nœuds au décimètre carré varie entre 50 dans un tapis du Haut-Atlas et 400 dans un tapis citadin de Rabat.

La laine est traitée avec soin et travaillée selon un rituel très précis qui se transmet de génération en génération.
La technique du tissage du tapis s’est diffusée rapidement à travers les douars, les villages et au-delà. Pour obtenir des brins de laine de 3 à 5 cm chacun, les femmes enroulent de façon serrée et régulière un fil de trame plus épis que la chaîne sur un bâton plat qu’elles coupent dans le sens de la longueur. Autour de deux fils de chaîne, elles font passer chaque brin dans elles tirent les deux extrémités vers l’avant et forment les nœuds qui sont les éléments du décor.

It is the fineness and the strength of the warp threads and weft threads that determines the value of a carpet.
Composed of two parts: The high wool and the bottom fabric. The number of knots in the square decimeter varies between 50 in a carpet of the High Atlas and 400 in a carpet city Rabat.

The wool is treated with care and worked according to a very precise ritual that is transmitted from generation to generation.
The technique of carpet weaving has spread rapidly through the douars, villages and beyond. To obtain strands of wool of 3 to 5 cm each, the women roll up in a tight and regular way a wire of frame more ears that the chain on a flat stick that cuts in the direction of the length. Around two warp threads, they pass each strand in them pulling both ends forward and form the knots that are the elements of the decor.

Les motifs représentent des éléments de la culture berbère (chemin, rivière, fleurs,…)
Le tissage est très symbolique au Maroc et dans le Haut-Atlas. Les motifs géométriques et leurs combinaisons n’ont de sens que pour ceux qui les produisent.
Le losange est un œil qui protège des mauvais sorts. Les papillons sous la forme de deux triangles se touchant sont des symboles de la beauté féminine.

The motifs represent elements of the Berber culture (path, river, flowers, …)
The weaving is very symbolic in Morocco and in the High Atlas. Geometric patterns and combinations make sense only for those who produce them.
The diamond is an eye that protects against bad spells. Butterflies in the form of two touching triangles are symbols of female beauty.

Sources : Wikipédia et écoliers berbères
Crédits images : Secret berbère 

Quelques boutiques à visiter : Tribaliste 
Tapis béni-ouarain
Tribal art Morocco

Karen Garnier Décoration d’intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *