DIY : IKEBANA art floral du Japon

« L’ikebana est quelque chose de très différent du simple fait de décorer avec des fleurs. Il nous donne bien davantage qu’un décor de la table ou du tokonoma. Il apporte l’art. Et nous modelons ces choses vivantes comme le sculpteur modèle la glaise ou le plâtre … C’est à ce moment que le miracle s’accomplit. Une poignée de fleurs, un plateau de feuilles devient autre chose que le simple total de ses éléments. Fleurs et tiges ont été combinées et comme recréées en quelque chose de nouveau en un ikebana qui exprime à la fois l’esprit des fleurs et le cœur de son auteur. L’humanité a pénétré le monde de la nature et en a tiré cet ouvrage qui devient objet de contemplation. » Définition qu’en donne Sôfu Teshigahara.

L’ikebana est une tradition d’art floral qui remonte à plus de treize siècles. Le Japon a reçu l’art floral de la Chine au début du VIIème siècle. La dynastie Tang rayonnait alors sur tout le monde oriental et les ambassadeurs japonais ramenèrent avec le bouddhisme la coutume des offrandes florales – kuge – aux autels bouddhiques et aux stupa.

Au contraire de la forme décorative des arrangements floraux dans les pays occidentaux, l’arrangement floral japonais crée une harmonie de construction linéaire, de rythme et de couleurs. Alors que les Occidentaux tentent d’accentuer la quantité et les couleurs des fleurs, portant leur attention essentiellement sur la beauté de la fleur, les Japonais accentuent l’aspect linéaire de l’arrangement. Ils ont développé un art qui valorise aussi bien le vase, les tiges, les feuilles et les branches que la fleur elle-même. La structure complète de l’arrangement floral japonais est axée sur trois points principaux symbolisant le ciel, la terre et l’humanité à travers les trois piliers, asymétrie, espace et profondeur.

« Ikebana is something very different from the simple act of decorating with flowers. It gives us much more than decoration of the table or tokonoma. It brings art. And we model these living things as the sculptor molds clay or plaster … It is at this moment that the miracle occurs. A handful of flowers, a sheet tray becomes something other than the simple sum of its parts. Flowers and stems were combined and recreated as something new in one ikebana which expresses both the spirit flowers and heart of its author. Humanity has entered the world of nature and drew this work which becomes object of contemplation. « Sofu Teshigahara gives that definition.

Ikebana floral art is a tradition that dates back more than thirteen centuries. Japan received the floral art from China in the early seventh century. Tang Dynasty then beamed throughout the Eastern world and Japanese ambassadors brought back with Buddhism custom of floral offerings – kuge – the Buddhist altars and the stupa.

In contrast to the decorative form of flower arranging in western countries, the Japanese flower arrangement creates a harmony linear construction, rhythm and color. While Westerners are trying to emphasize the quantity and colors of the flowers, with their attention primarily on the beauty of the flower, the Japanese emphasize the linear aspects of the arrangement. They developed an art that enhances both the vase, stems, leaves and branches as the flower itself. The complete structure of Japanese flower arrangement is focused on three main points symbolizing heaven, earth and humanity through the three pillars, asymmetry, space and depth.

Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana 7faf8c467Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana Ikebana IkebanaCrédit images : Pinterest

Sources : Wikipedia et Alain et Marielle

Karen Garnier : Décoration d’intérieur

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *